16 février
Un week-end en Espagne

Un week-end en Espagne

Ce week-end, je participais au Tour de Murcie et à la Classique d’Almeria, deux courses que je découvrais. Je suis satisfait de mes deux jours de course, qui vont me servir pour la Ruta del Sol, qui commence mercredi.

 

Murcie et les premiers longs efforts au seuil

Jamais je n’avais couru le Tour de Murcie et la Classique d’Almeria. L’équipe non plus. Avec l’annulation du Tour Med, il fallait innover. J’ai ainsi découvert deux belles épreuves d’un bon niveau. Le parcours du Tour de Murcie est sympa, avec un beau final en bosse et auparavant deux cols à franchir. Ce n’était toutefois pas une partie de plaisir : sur le Tour Down Under, les étapes faisaient environ 3h30, et quand je suis rentré en France, je me suis entraîné dans le froid. Passer à 200 bornes a fait que j'étais un peu juste dans le final. C'était aussi la première fois de l'année que je faisais quarante minutes au seuil, sans descente, avec ces deux cols qui s'enchaînaient. Je suis à deux doigts de rentrer dans le groupe de tête pour la montée finale, ce qui me laisse une note de regret, mais je suis content de ma journée, d'autant que l'équipe a bien fonctionné autour d'Arthur Vichot qui rentre dans le top 10.

Almeria, du vent et peu de collaboration

Le dimanche, la Classique d'Almeria proposait un menu différent avec plus de plaine et surtout était bien plus exposé au vent. J'ai eu mal aux jambes de la veille et le départ a été compliqué pour moi. Mais tout est rentré dans l'ordre et nous nous sommes progressivement projeté sur l'arrivée. Promise à un sprint, elle nous incitait à jouer la carte de Marc Sarreau, notre carte la plus rapide. Je suis resté avec lui pour l'accompagner dans la dernière bosse à franchir, mais il y a eu un bel écrémage et il a fallu batailler. On a basculé dans le peloton, mais dans la descente, il y a eu une petite bute dans laquelle Marc s'est garé. J'ai essayé de boucher le trou pour revenir dans le peloton de 40 ou 50, en organisant un groupe d'une trentaine d'unités. Mais les gars n'étaient pas trop motivés... C'était frustrant car il restait quarante kilomètres et au final, on est à cinq minutes sur la ligne d'arrivée. Recoller aurait été possible. 

Cap sur la Ruta del Sol

Ca aura en tout cas été un bon week-end de travail. Il nous amène à la Ruta del Sol dans de bonnes dispositions. On aura de belles cartes à jouer sur cette épreuve assez montagneuse, avec notamment Alexandre Geniez, Kenny Elissonde et Arthur Vichot. L'incertitude subsiste sur les passages en altitude, à cause de la neige - espérons que le parcours ne sera pas escamoté. Il y a aussi un petit chrono le premier jour, mais qui sera plus pour puncheurs car assez urbain. Le plateau s'annonce très relevé avec notamment Chris Froome et Alberto Contador, accompagnés de quelques uns de leurs meilleurs équipiers. A voir si ça va verrouiller la course. On espère ouvrir le compteur de l'équipe. La FDJ n'a pas encore gagné en 2015, ce qui ne nous désespère pas car les premiers gros objectifs ne sont pas pour maintenant et parce que nos leaders n'ont pas encore eu l'ouverture, mais il est certain qu'un succès ferait du bien pour ne pas tomber dans une mauvaise spirale. On ne s'affole pas et on garde confiance. 

Commentaires  

#1 Boisson 17-02-2015 08:12
Bonjour Jérémy
Content de te lire et de voir que tout vas bien :)
Du côté de la U19, nous partons ce jeudi pour le stage en Espagne où tu étais venu passé quelques jours avec nous l'an passée. On en manquera donc pas de penser à toi.
Bonne course et au plaisir !
Nicolas
Citer
#2 dd37 17-02-2015 09:03
Oui ca ne vas pas etre une partie de plaisir,2 arrivées en bosse,avec les cadors qui seront la ,(a voir qui sera en forme pour suivre)mais comme tu dis ,il faudrai débloquer le compteur,mais la ce sera dificile,et dans d'autre course aussi,Demarre je le sent pas,je crois que les Madiot ce sont Trompés ,en écartant Bouhani,(mais ca n'engage que moi)je vois que Nicolas Boisson,prépare l'avenir,et j'ai lu un jour,qu'il te prenait pour exemple,pour ses jeunes(te connaissant un peut,je dis qu'il a raison)et je crois que tu es le parrain de son équipe,il va bien vous trouvez un bon sprinter pur,bonne course.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----