21 avril
Un Trèfle pousse dans les ribins

Un Trèfle pousse dans les ribins

Week-end breton improvisé mais riche en émotions ! Alexandre Geniez a remporté le Tro Bro Leon dimanche, de quoi récompenser une belle semaine !

 

Je n’ai appris que mercredi que j’allais disputer le Tour du Finistère et le Tro Bro Leon : il fallait remplacer Arnaud Courteille, malade, qui lui-même devait remplacer Cédric Pineau. Ces courses ne me déplaisent pas, au contraire, donc je suis arrivé motivé. L’équipe alignée accordait des libertés à tout le monde, et comme je n’ai fait que des épreuves par étapes depuis le début de la saison, c’est bien aussi de changer. Le samedi, ça ne s’est pas trop mal déroulé : un scénario classique et une course qui se décante à 80 kilomètre de l’arrivée, à mon initiative. On se retrouve à trois FDJ devant avec Francis Mourey et Alexandre Geniez. Alex, on savait qu’il avait de très bonnes jambes, on lui a dit de se réserver pendant que l’on allait dans les coups. Le souci, c’est qu’il a eu un souci mécanique et qu’il a du fournir un gros effort pour rentrer. Il réussit tout de même à tenter le coup, est repris in extremis et se classe quatrième. Suite au GP de Denain où il était seul en tête à quatre bornes du but, ça faisait une belle performance de plus pour lui et de quoi amener son moral au top en vue du Tro Bro, d’autant qu’il ne ressentait pas trop de fatigue.

 

Ancien vététiste, Alexandre Geniez découvrait le Tro Bro Leon mais avait des prédispositions pour. Mais c’est une course aléatoire, avec ses chemins empierrés à bien négocier : tout le monde devait faire la course, il ne fallait pas tout miser sur un seul gars. Dans l’équipe, outre nos DS Thierry Bricaud et Frédéric Guesdon qui avaient gagné cette compétition quand ils étaient coureurs, Francis Mourey et moi y avaient aussi déjà levé les bras, et nous avions aussi Matthieu Ladagnous qui y est souvent performant. Cela faisait pas mal de cartes différentes. Il fallait prendre la première échappée pour ne pas avoir à rouler derrière. Alexandre y est parvenu, et comme il y avait pas mal de vent, la course a été spéciale. En fait, elle s’est jouée avant même les ribins. Je me suis retrouvé piégé derrière, de quoi engendrer de la frustration parce que j’aurais aimé m’éclater à l’avant sur cette course, mais Alexandre a super bien géré : il est parti de loin, s’est retrouvé en petit groupe et les a réglés au sprint. C’est super pour lui. Ca récompense son retour en grande forme, ça lui permet de mettre derrière lui beaucoup de pépins physiques, et l’aide à montrer au staff qu’il faut compter sur lui, avec le Tour d’Italie en point de mire. Dans le bus, la bouteille de champagne, qui était au frais depuis longtemps, a pu être ouverte. Voilà qui a conclu en beauté une bonne semaine de courses avec latitudes et libertés.

 

J’ai par ailleurs pu filmer en caméra embarquée ce magnifique Tro Bro Leon. Dommage, j’étais à l’arrière, mais ça permet quand même de se rendre compte de la particularité de cette course. Merci à l’organisateur que j’ai contacté tard car convoqué en dernière minute mais qui a vite donné son accord et a transmis ma demande à l’UCI, elle aussi réactive. On voit dans ces séquences les fameux chemins qui font le charme du Tro Bro, les passages techniques, les entrées en virage, les assistants omniprésents, mais aussi les dévers qu’il ne faut pas sous-estimer. On voit à environ 50 secondes l’un d’eux protégé par des bottes de paille : bien qu’extrême, le Tro Bro est très efficacement sécurisé avec beaucoup de signalisation des dangers. L’avantage également est de ne pas être 200 au départ. Cette classique s’affirme comme l’une des plus belles du circuits, des plus animées. Je ne dis pas que j’aimerais faire des courses avec des chemins tous les week-ends, mais c’est une parenthèse toujours sympa et attendue. J’ai aussi pu refaire du rythme en vue du Tour de Romandie, vers lequel je vais remettre le cap et à l’occasion duquel je retrouverai Thibaut Pinot pour une bataille qui s’annonce très relevée vu le plateau. Dès le premier jour, il faudra répondre présent avec un chrono par équipes. Le Tro Bro sera déjà loin.

 

Commentaires  

#1 Enora Geffroy 21-04-2015 14:57
Merci!
Merci de parler ainsi d'une des plus belles courses d'un jour françaises à mon avis. Il y a eu deux très belles courses de l'équipe ce weekend. Bravo et merci pour le spectacle! J'ai quelques photos du tour du Finistère et du Tro Bro que je peux t'envoyer si tu le souhaites.
Bon Tour de Romandie!
Citer
#2 Deniau Daniel 30-04-2015 06:51
Alexandre Geniez le Tro Bro Léon,Lorrenzo Manzin la Roue Tourangelle,ils vous restent plus qu'a faire gagnerThibault PInot,au Romandie,et ce serai une bonne relance pour la FDJ,bonne chance,tout au moins le podium.
Citer
#3 Deniau Daniel 02-05-2015 19:34
BRAVO LA FDJ,nous l'attendions cette victoire,le podium sera difficile a garder,mais un e bonne place sera la bienvenue,bravo Thibault.
Citer
#4 Xavier 02-05-2015 20:29
Bravo Thibaut,
Et bravo à l'équipe qui l'a mis sur orbite dès le CLM par équipes!
Jeremy, pour le CLM individuel de Lausanne, aurez-vous le temps de faire le parcours à fond et de le briefer sur les virages du centre ville, la descente à fond sous la pluie?
En fait, quelle est la partie du travail en équipe sur un CLM individuel tel que celui-ci?
Citer
#5 Annabelle et Clément 05-05-2015 12:43
Bravo à Tous, belle victoire d'Alexandre Geniez sur les terres Bretonnes, ça fait plaisir à voir.
Nous n'avons pas pu nous déplacer pour vous encourager ( Clément courait aussi !!!) mais notre cœur y était!!!
A bientôt sur les routes, pour le Tour, c'est sûr nous y serons !!! Cette année, ce sera les Alpes. Hâte de t' applaudir avec Thibaut et toute l'équipe !!!
Citer
#6 Doug 12-10-2015 12:37
Salut à l'équipe du blog, comme d'habitude un article de qualité,
bravo

My web-site: Camera embarquée: http://www.exigeek.com/5-camera-embarquee
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----