11 juillet
Vivement le repos !

Vivement le repos !

Journée contrastée : j’ai fait une course d’attaque sur la route de Mûr-de-Bretagne mais mon corps m’a rappelé à l’ordre, me montrant que je n’avais pas encore totalement récupéré de ma chute. Je suis pressé de boucler cette première semaine et de passer à autre chose.

 

Ce psoas ne me laisse pas tranquille

 

Ce samedi matin au briefing, on nous a donné l’autorisation de prendre les coups. On pensait que Sky n’allait pas défendre le maillot à bloc toute la journée à la veille d’un chrono par équipes, qu’Etixx-Quick Step ne roulerait pas et que tout allait dépendre de Lotto-Soudal pour Tony Gallopin. Lotto, en effet, a pris la poursuite à sa compte, avec Sky qui a assuré sa part du travail. Ca allait donc être compliqué. J’ai essayé de me mêler à la première attaque du jour mais mes douleurs au psoas m’ont rappelé à l’ordre. Plus tard, après le sprint intermédiaire, j’ai cherché à accompagner le mouvement puisque que l’échappée initiale n’était plus très loin devant. Bien m’en a pris puisqu’une vingtaine d’hommes ont pu se détacher. Je me retrouvais à l’avant de la course pour la première fois depuis le départ d’Utrecht.

 

Tourner la page de la première semaine

 

Evidemment, si nombreux, on n’allait pas aller bien loin. Il fallait sortir. Quand Bak, Huzarski et Golas ont attaqué, j’étais en mesure de suivre mais je me suis retrouvé bloqué par la moto qui relevait les dossards. Du mauvais côté de la route, je n’ai pu répliquer. Le trio a fait forte impression ensuite, résistant quasiment jusqu’au bout. Quand Mûr-de-Bretagne est arrivé, je n’avais pas de super jambes et n'ai pas pu accompagner jusqu'au pied de mur : je me ressens encore de ma chute, au psoas donc, mais aussi aux adducteurs. Quand je fais un gros effort, j’ai un point douloureux qui me gêne. J’espère que ça ne va pas trop m’handicaper dimanche pour le chrono par équipes… Avec le recul, je me dis que j’aurais du rester plus calme au départ.

 

Je m’attends à une journée difficile dimanche, ça va être compliqué pour moi. J’ai hâte d’arriver au jour de repos, pour tourner la page d’une première semaine à oublier sur un point individuel comme collectif. J’espère que l’on arrivera à faire de belles choses quand les parcours et scenarii plus débridés vont arriver. La montagne commence dès mardi prochain et il n’y aura sans doute plus de sprint avant Paris : chaque jour, l’échappée a des chances d’aller au bout. C’est donc intéressant et vraiment propice à se refaire la cerise. Si le corps suit.

Commentaires  

#1 Enora Geffroy 11-07-2015 18:07
Le corps a du mal mais en lisant tes twitts, il me semble que le moral est là. J'espère que tes douleurs vont s'estomper et que tu pourras te faire plaisir la semaine prochaine et la suivante. Bon chrono demain, je serai présente au départ pour vous encourager avec le nouveau T-Shirt du club des supporters fraichement arrivé ce matin.
Enora
Citer
#2 Florian 11-07-2015 19:25
Ca m'a fait plaisir de te voir à l'avant aujourd'hui !
Bon courage pour le TTT de Demain !
Citer
#3 Pinard JP La ferme avant Linra 12-07-2015 05:54
C est la moisson mais les petits enfants regardent SOLAL et ELIS A
Citer
#4 Diesel_84 12-07-2015 07:58
Les problèmes musculaires sont là et on ne peut pas malheureusement les gommer. Passe la semaine tranquille (si on peu dire tranquille quand on fait le TdF).
Fait ton bouleau pour l'équipe sans en rajouter.
Tu vas exploser dans les Alpes.

Allez JEREMY ! ! ! Allez la FDJ ! ! ! !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----