15 juillet
On ne baisse pas les bras

On ne baisse pas les bras

Avec deux coureurs dans l’échappée du jour, nous avons montré ce mercredi que nous n’abdiquions pas sur ce Tour de France. Steve Morabito et Arnaud Démare sont tombés sur plus fort, Rafal Majka, mais ça donne le la pour la suite. Il faut s’accrocher à l’espoir d’en gagner une !

 

 

Avoir deux coureurs devant en montagne, c’est déjà une perf

 

Ca y est, on est dedans. Dans la montagne, dans ce nouveau Tour de France qui pour nous va se résumer à jouer une victoire d’étape. Plus d’objectif de classement général, plus besoin de tout le temps s’accrocher pour ne pas perdre de temps. Nous avons entamé une nouvelle bataille, qui consiste à être à l’avant de la course aussi souvent que possible. Basculer sur ce schéma n’est jamais facile car il faut fournir des efforts différents. En 2013, quand nous avions déjà du laisser filer l’ambition de top 10 final, le changement de stratégie n’avait pas été facile à opérer. Partir à l’abordage pour aller dans les échappées n’a rien d’aisé, surtout sur le Tour de France. Les bagarres sont intenses dans les débuts d’étapes. On ne les voit pas à la télévision mais c’est vraiment très sportif et figurer dans le bon coup est en soi une première performance.

 

En ce sens, avoir eu deux coureurs dans l’échappée qui s’est tardivement dessinée sur la route de Cauterets est une grande satisfaction. Nous avons tous mis le pied à l’étrier pour que ce soit possible : j’ai tenté, Thibaut Pinot a tenté, d’autres ont tenté. Arnaud Démare est sorti du peloton derrière un premier trio, Steve Morabito l’a rejoint, a réussi à opérer la jonction, puis Arnaud est revenu avec Julien Simon. Deux sur sept, c’est pas mal. Nous ne pourrons pas gagner d’étape si nous ne courrons pas comme ça. Une fois le coup dessiné, derrière, nous sommes plus vraiment dans le match et sommes davantage spectateur indirects de ce que nos copains font à l’avant. Nous entrons par la même occasion dans une gestion de l’effort qui a pour but de rester opérationnels sur la durée pour se battre chaque jour. Escalader l’Aspin et le Tourmalet n’a rien d’une ballade du dimanche mais il est clair qu’il y a moins de tension à finir dans le gruppetto qu’à encadrer un leader le plus loin possible afin de défendre une place potentielle sur le podium final. Tour de France 2014, Tour de France 2015, deux visages différents mais il faut savoir s’adapter.

 

Rester concentrés

 

Devant, Steve et Arnaud sont tombés sur un client, Rafal Majka, qui s’est détaché dans le Tourmalet et s’est imposé en solitaire. Ca n’a pas été la bonne pour nous, mais il y en aura d’autres. L’idée est que chaque jour nous soyons acteurs, et en voyant les choses comme cela, l’espoir va résider. Il faut continuer à s’accrocher à cela, garder la flamme, malgré les circonstances comme cette chaleur qui revient sur la course et nous fait beaucoup dégouliner ou comme ce psoas et ces adducteurs qui ne veulent pas me laisser tranquille. Il faut rester concentrés sur notre récupération, d’autant que les transferts sont assez longs depuis notre entrée dans la montagne. Nous ne prenons pas énormément de plaisir depuis le début de ce Tour de France mais cette course est plus faite de moments difficiles que de moments euphoriques et il ne faut pas se déconcentrer en oubliant les bases. Si nous levons les bras après une entame d’épreuve ratée, nous ne serons pas la première équipe à y parvenir : c’est le cas chaque année !

Commentaires  

#1 Annabelle et Clément 15-07-2015 19:07
Bonsoir Jérémy

Voir la FDJ à l'avant fait plaisir, nous étions heureux de constater que la motivation est bien là. Il faut tenter, ça va bien finir par payer.
On souhaite que tes douleurs se résorbent et que tu puisses exprimer tes talents de baroudeur dans les prochaines étapes.
Bon courage à Tous et une petite pensée à Thibaut, en espérant que ses jambes du Tour de Suisse reviennent dans la troisième semaine.
Après la Bretagne, nous serons sur les étapes des Alpes pour vous encourager !!!
Allez Jérémy !!! Allez la FDJ !!!
Citer
#2 Boisson 15-07-2015 19:31
Bon Tour à vous
Vent de face pour l'instant - mais ça va tourner !
Citer
#3 Florian 15-07-2015 19:34
L'envie de l'équipe a fait plaisir à voir !
J'ai un instant pensé que Arnaud comprenant que c'était mort pour le maillot vert jouait les pois mais en vain ^^
J'espère te voir bientôt à l'avant, vendredi dans l'idéal :)
Bonne soirée et bonne étape pour demain !
Citer
#4 ORGEUR Jacky 16-07-2015 06:07
Salut Jérémy les tours se suivent mais ne se resemblent pas, triste réalitée la vie professionnel d'un cycliste est comme celle d'un commerçant que je suis il y a des hauts et des bas il faut s'accrocher il y aura des jours meilleurs

courage Jérémy courage la FDJ

JACKY
Citer
#5 fdj allez 16-07-2015 09:56
Allez Jérémy courage vous allez en gagner une. Nous serons à l'étape de Aubenas .
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----