22 juillet
Tombé sur Allos

Tombé sur Allos

La victoire ne nous tendait pas les bras car rien n’était fait, mais c’était jouable. Thibaut Pinot a malheureusement chuté dans la descente du Col d’Allos : il faut reporter nos espoirs. Je vous raconte comment j’ai vécu cette journée, l’oreille... collée à la radio d’une moto commissaire dans le final !

 

 

Très belle étape ce mercredi en direction de Pra Loup, avec un parcours sympa, un final musclé et une situation qui a tourné à l’avantage de notre équipe grâce à la troisième échappée de Thibaut Pinot sur ce Tour de France. Le départ, comme chaque jour, a été super rapide avec énormément de coureurs lâchés au général qui ont tenté leur chance. Même Matthias Frank, qui était aux portes du top 10, a tenté le coup, c’est dire si il y avait beaucoup de motivés pour tenter le va-tout. Le Suisse a eu raison : il passe 8e grâce à cette manoeuvre. Thibaut, lui, visait la victoire d’étape et rien d’autre. Il avait Benoît Vaugrenard avec lui, qu’il a réussi à rejoindre en attendant une portion difficile du début de course pour passer à l’offensive. 

 

J’ai essayé plusieurs fois de m’immiscer également dans l’échappée mais il aurait fallu que j’y parvienne avant le pied du premier col. Après, c’était trop rapide pour que je reparte. Les départs d’étapes, c’est un jeu de turn over entre tous les coureurs d’une équipe qui ont les moyens d’attaquer. On joue un coup à gauche, un coup à droit, on suit les mouvements et les vagues, pour surtout ne pas rater la bonne échappée, car sinon c’est quasi synonyme de journée finie. Une fois un bon et beau groupe détaché du peloton, lequel a surtout laissé filer une fois que les opposants de Chris Froome ont compris qu’ils ne pourraient pas anticiper les débats avant Allos, c’est pour moi que c’était fini, mais avec deux belles cartes devant pour viser le succès tant attendu.

 

Comment fait-on pour suivre la course des copains lorsque l’on est derrière, dans le peloton ou encore plus loin ? Parfois, le hasard nous aide : aujourd’hui, dans le final, je me suis retrouvé pas loin d’une moto de commissaire et j’entendais radio tour. Le public, aussi, me disait à mon passage que Thibaut avait attaqué. J’ai pu être tenu au courant, même si c’était un peu flou car je ne savais pas s’il y avait des coureurs devant lui. J’ai aussi entendu qu’il était tombé et là encore, je n’en savais pas beaucoup plus. J’ai compris ensuite que pour la victoire, c’était fichu, et ce n’est évidemment qu’une fois la ligne d’arrivée franchie que l’on peut recoller les morceaux et comprendre comment la course s’est disputée. Voilà pour ce qui est de la course d’un spectateur sur sa selle qui veut savoir tout en suant et en pédalant si son leader a réussi l’exploit.

 

La chute de Thibaut, elle est le fruit d’une erreur qui peut arriver à n’importe quel coureur qui se donne à 100% pour la gagne. Même Alberto Contador est tombé. Tout le monde peut se faire avoir dans la descente d'un Col comme d’Allos. Nous avions reconnu les lieux avant le Tour mais la circulation était ouverte et la chaussée encore gravillonneuse. Ce n’est qu’il y a quelques jours que des balayeuses ont rendu la route, partiellement refaite, apte au passage des coureurs. C’était donc presque une descente nouvelle qui se présentait devant nous. Thibaut a pris des risques nécessaires car Simon Geschke avait de la marge. Ca n’a pas marché mais il reste encore quatre étapes. Il y aura encore beaucoup de prétendants mais il est fort et garde toute sa ténacité. Et nous notre foi en lui pour l’encadrer du mieux possible !

Commentaires  

#1 Enora Geffroy 22-07-2015 20:28
C'est sur que c'est bien plus facile de suivre la course pour nous qui sommes derrière la télévision! Thibaut a été impressionnant dans les montées, il était clairement le meilleur mais on le sait les descentes comptent et là, celle du col d'Allos a fait la différence.
Alexandre Geniez fait part de l'absence de parapets dans cette descente dangereuse, qu'en penses-tu?
Bon courage pour les dernières étapes, en espérant que tu réussiras à te glisser dans les échappées.
Au passage, vous êtes trop mignons avec le stagiaire!
Citer
#2 marc 22-07-2015 23:38
another awesome effort. keep trying boys!! well worth staying up late for us on the wrong side of the world! And thanks for the blog and the insider look, love your work!
Citer
#3 ORGEUR Jacky 23-07-2015 06:02
Salut Jérémy ce n'est pas toujours le meilleur qui gagne en vélo tous le monde le sais malheureusement c'est encore une vérité il faut continuer

allez Jérémy allez la FDJ
Citer
#4 Diesel_84 23-07-2015 07:21
Lorsque on prend un virage, la pédale intérieure à la courbe doit être en position haute, non pas en position basse car avec l'inclinaison du vélo à l'intérieur amène inéluctablement la pétale à accrocher la route et entraîne la chute.
Citer
#5 Nico 23-07-2015 08:25
Merci Diesel_84, je suis sûr que Thibaut Pinot ne connaissait pas cette subtilité... ;)

Sa pédale n'a pas touché le sol et j'imagine qu'il n'a pas compris ce qu'il lui arrivait. Difficile après de faire une belle descente quand on a plus confiance en l'adhérence de ses pneus.
J'espère en tout cas que ça va sourire pour la FDJ dans les jours à venir avec une victoire à la clé.
Citer
#6 Florian 23-07-2015 11:52
Dommage mais Thibaut est incontestablement très fort et il va réussir à en claquer une !

Bon courage pour ces trois prochaines étapes !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----