23 juillet
Déjà plus que trois jours

Déjà plus que trois jours

La fin du Tour de France approche et le compteur FDJ reste bloqué. Nous sommes très dépendants de Thibaut et ce n’est pas un surhomme. Surtout au lendemain d’une chute.

 

Les étapes passent et Paris se rapproche. Boucler le Tour de France, c’est toujours le premier des objectifs, la formalité que l’on peut être amené à ne pas remplir en cas de chute, de maladie, de défaillance. Je suis tombé sur cette édition 2015 et j’ai parfois eu peur, mais les jambes sont bien revenues et la fin approche. Cette année, autant on est cramés par la difficulté du parcours et de la météo ce qui rendra la Tour Eiffel encore plus belle, autant on aurait presque aimé pour Thibaut Pinot qu’il ait quelques étapes de plus. Il a les bonnes pattes, se bat comme un lion, mais il ne peut pas être à l'avant tous les jours et son manque de réussite retarde l’échéance tant attendue de la victoire d’étape qui viendrait sauver notre bilan. Il reste La Toussuire, l’Alpe d’Huez et les Champs, et ça devient de plus en plus compliqué. Nos blessés nous manquent : William Bonnet aurait beaucoup apporté sur ce Tour de France et Steve Morabito est une carte maîtresse qui nous fait défaut en cette troisième semaine.

 

Pourquoi ? Parce que sur une étape comme ce jeudi, avec un départ directement en montée avec le Col Bayard, tout le monde ne peut pas s’échapper. Il faut avoir de bonnes jambes et être grimpeur. Alexandre Geniez et Thibaut Pinot sont nos deux seuls coureurs dans ce cas de figure et un Steve Morabito en plus aurait été d’un grand secours. Les coureurs d’un profil plus intermédiaires, comme c’est mon cas, peuvent toujours essayer mais avec un début de parcours aussi dur, c’est très compliqué. Alex a pris du champ une fois mais a été repris, Thibaut y est allé ensuite et a réussi à prendre le bon coup. Il se retrouvait échappé une fois de plus sur ce Tour de France. Le souci, c’est que les chutes ne sont jamais anodines, et que celle d’hier lui a bien coupé les ailes. Une fois devant, il a vite compris que les sensations n’étaient pas extra. Quand il a été distancé dans le Glandon, il s’est accroché pour revenir, mais à la deuxième fois, il n’a pas insisté et a eu raison de finir en roue libre en vue de la suite et fin de ce Tour. Il était frustré de voir que l’échappée était allée au bout car rien n’est sûr pour vendredi et samedi, mais il va tâcher de bien se remettre de ses efforts pour tenter, une nouvelle fois, de réaliser l’exploit.

 

Le plus fort de l’échappée a été Romain Bardet. Il était sorti du groupe avec Pierre Rolland et Jakob Fuglsang quand le Danois a été heurté par une moto qui l’a fait chuter. J’aimerais rebondir sur cet épisode que j’ai pu visionner à posteriori pour faire part d’un sentiment personnel : il y a de plus en plus de motos qui gravitent autour des coureurs, entre les photographes, les commissaires, la radio, le ravito, les roues, la télé… Ca fait beaucoup. Ce n’est pas évident pour tout le monde et l’erreur de pilotage est humaine, mais le coureur doit rester la priorité. Ce ballet incessant gêne les coureurs, cela doit être dit. Dans tous les cas félicitations à Romain pour cette deuxième victoire française : la plupart des coureurs piégés en première partie de course ont su se remobiliser et le tempérament de la nouvelle génération tricolore a pu être démontré. La grande question pour les deux étapes à venir sera de savoir si les tentatives lointaines peuvent encore payer. Chris Froome est le seul des leaders du général à avoir levé les bras. Mais on dirait bien que la priorité de ses poursuivants est d’assurer leur place d’honneur, en témoigne le comportement de certaines équipes qui roulent pour défendre un top 10.

Commentaires  

#1 Famille Guillemain Fred 23-07-2015 20:27
Yann, Tristan Valérie et Fred t'encouragent pour les dernières étapes de ce tour!

Bravo!
Citer
#2 Enora Geffroy 23-07-2015 20:32
Jérémy, je voudrais te souhaiter bon courage pour ces 3 derniers jours de course qui ne vont pas être simples à gérer. Ce Tour est particulièrement difficile, nous le savons. Vous êtes de véritable guerriers, tous, ceux qui sont devant dans les échappées, dans le peloton et ceux qui sont lâchés et dont les commentateurs à la télé ne parlent pas.
Bravo à tous et bon courage pour terminer ce Tour!
Citer
#3 carlmary 23-07-2015 20:54
Salut.
Sympa le petit coucou aujourd'hui.
Bon courage pour ces 3 derniers jours.
A demain dans Chaussy.

Carl
Citer
#4 thomin 24-07-2015 03:36
Excellent avec le stagiaire !!!
Bonne course !!!
Citer
#5 Deniau Daniel 24-07-2015 07:29
Garder le moral,les accidents de parcourt ça existe,il faut faire avec,par contre sur la chute,sa pédale touche,et la c'est un peut sa faute,sur l'arrivée,ou ils se font coiffer pratiquement sur la ligne,il falait se donner a fond, perdu pour perdu,mais on ne refait pas la course,aller ça vas peut étre sourire aujourd'hui,je vous le souhaitent.
Citer
#6 Diesel_84 24-07-2015 07:33
Comme dit le proverbe :"après la pluie vient le beau temps".
Avec ces 2 derniers jours de montagne la FDJ va surement lever les bras.
C'est dur pour tous les coureurs. Ça va passer.

Allez JEREMY ! ! ! Allez la FDJ ! ! !
Citer
#7 Ivey 01-09-2016 01:10
J'ai parcouru cet article et je désirerai en savoir plus sur ce domaine.
Peut-être vous pourriez rédiger d'autres articles dans le même genre

My site: test Fidelite: http://Foodspotting.com/3004303
Citer
#8 Nelly 02-09-2017 06:28
Ca se voit que vous maîtrisez bien le domaine, le site est intéressant

my web blog - Assurance Habitation: http://Wiki.Hungerphilipp.de/index.php?title=Votre-cabinet-dassurance-vous-conseil-pour-pouvoir-choisir-le-meilleur-assurance-q
Citer
#9 Gale 06-09-2017 00:25
Sujet super, je vais le partager sur twitter

Feel free to surf to my blog post :: serrurier Paris: http://Bellinova.se/index.php?option=com_k2&view=itemlist&task=user&id=546820
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----