24 juillet
J-2 !

J-2 !

Plus que deux étapes et je dois admettre que je tire la langue. Toute cette chaleur, toute cette montagne, ça use ! Aujourd’hui, c’était la grande bataille du début à la fin : il ne faut pas croire qu’à l’arrière on regarde le paysage !

 

Journée « sauve qui peut ». A bloc du début à la fin, pour tout le monde. Que l’on soit devant ou derrière, on tape dedans sur une étape comme ça. Chaussy, Glandon/Croix de Fer, Mollard, La Toussuire, ça en fait, du dénivelé ! 4 600 mètres en tout, pour plus de cinq heures de vélo et… seulement 32 minutes de délais. Il ne fallait pas chômer. Mon début d’étape m’a un peu fait peur car même si j’ai fait du home trainer avant le départ, l’entame en col a été brutale et j’ai lâché à quelques hectomètres du sommet. Présent dans un groupe avec Mark Cavendish, d’une trentaine d’hommes, j’ai pu rentrer au sprint intermédiaire. Ouf !

 

Par la suite, ça allait mieux. J’ai pu m’offrir la marge de manoeuvre que je n’avais pas au début de la journée par rapport aux délais. J’ai même réussi à rester pas mal de temps avec Thibaut Pinot dans le Glandon et lui donner deux bidons précieux et une poche de glace juste avant que la bagarre ne commence. Quand on est équipier, ça compte, car sinon, on a le sentiment de ne pas avoir servi à grand chose. Ensuite, j’ai précédé le gruppetto qui nous a rattrapé dans la montée finale. C’est passé, sans trop de problème, mais que ce fut une dure journée ! La fatigue s’accumule, on voit bien que les visages de très nombreux coureurs sont marqués et je me dis : « Vivement Paris ».

 

Thibaut a réussi une excellente performance en terminant quatrième aujourd’hui. Il a joué avec les meilleurs et c’est très bien au lendemain de sa désillusion de l’étape de Saint-Jean-de-Maurienne. Il montre qu’il a le cran du leader, du champion. Même si la victoire n’est pas au bout, ce qu’il réalise depuis la première journée de repos est bluffant car il ne baisse jamais les bras. C’est un attaquant de nature qui ne peut pas prendre tous les risques quand il joue un général, alors maintenant que cet objectif est oublié pour cette année, il en profite pour courir comme il aime. C’est une parenthèse - rassurez-vous, il reviendra sur le Tour pour un classement final ! - mais qui peut lui être bénéfique. Il se montre plus à l’aise quand le mercure baisse et il faut espérer que ce soit le cas ce samedi pour l’Alpe d’Huez. Il reste une chance en montagne, une chance à Paris, et il faut les saisir. Moins de chaleur m’arrangerait moi aussi : je disais en début de Tour quand j’aimais bien la canicule, mais à force, ça fait beaucoup ! :)

Commentaires  

#1 carlmary 24-07-2015 20:27
Ton regard à Chaussy en disait long !!! J'ai ressenti tout ce que tu expliques dans ton résumé.
J-2 et tu pourras être fier de finir ton 8ème TDF.
Bravo Jérémy. Encore une fois tu fais partie de ces surhommes de la grande boucle.
@ l'année prochaine pour le 9 ème :)

Carl
Citer
#2 menoret 24-07-2015 21:19
Merci jeremy pour ces quelques instants avant l'étape. Courage à toi pour les 2 jours qui restent. Les enfants etaient super contents
Citer
#3 Annabelle et Clément 25-07-2015 06:26
Bonjour Jeremy,
on a été heureux de t ' encourager dans le Glandon ces 2 jours passés, beaucoup de courage à tous avec cette chaleur, on le voit bien sur vos visages marqués.
Aujourd'hui nous serons dans le premier virage de l ' Alpe d ' heure pour continuer à vous encourager!!!
Bon fin de Tour et encore bravo pour ces 3 semaines
A bientôt
Citer
#4 alain avenet 25-07-2015 14:47
BRAVO victoire de la FDJ votre persévérance a payé
Citer
#5 gerald37 25-07-2015 15:51
ca y est la victoire est la grâce a toute l équipe
ce serait formidable de gagner demain avec Arnaud
vous avez super bien relevé la tète après une première semaine difficile
bravo a tous
Citer
#6 Graham de Barcelone 25-07-2015 18:30
Bien joué à toute l´équipe de la FDJ, la résilience a fini par payer. Tu pourras dire un grand bravo à ton compagnon de chambre parce qu´il nous a fait vibrer toute la semaine derrières nos écrans.
Et bravo à toi Jérémy car encore un tour de France de (presque) bouclé et je suis certain que tu n´y es pas pour rien si Thibault a gardé le moral malgré les difficultés et désillusions des étapes précédentes. Vous faites plaisir à suivre et à encourager.
A bientôt
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----