24 novembre
Into the wild

Into the wild

Cet hiver, l’équipe FDJ a innové en organisant pour la première fois un stage de cohésion assez sauvage à la montagne. Le piment dans tout ça, c’est que nous ne savions rien du programme…

 

Imaginez… C’est le premier rassemblement hivernal de l’équipe et nous n’avions que deux informations : un lieu de rendez-vous divulgué la veille et une liste de matériel à amener, allant du maillot de bain à la couverture de survie. Une liste d’activités éventuelles avait été transmise à tous les participants (coureurs et staff au grand complet) pour brouiller les pistes. Nous ne savions donc pas où nous irions une fois à Annecy, le premier point de passage, ni ce que nous allions y faire et dans quel timing. Il y avait de quoi se faire une petite idée, certes, mais l’excitation était là et c’était bien sympa de casser la routine et de faire quelque chose de nouveau pour lancer la saison nouvelle. Les cachotiers avaient un nom : Thierry Bricaud et David Le Bourdiec, improvisés GO pour l’occasion.

 

Mercredi soir, nous étions donc tous à Annecy, quand un bus suffisamment grand pour accueillir plus de soixante personnes est venu nous chercher. Là, j’ai été spoilé, puisque j’ai reconnu un ami de Thierry qui m’avait hébergé il y a quelques années sur Annecy quand j’étais encore étudiant. Je me doutais qu’il était dans le coup et j’ai pu deviner où nous allions. Le cap a alors été mis vers… le Col de Bluffy. Nous sommes descendus à hauteur d’une salle des fêtes devant laquelle trônaient autant de sac à dos qu’il n’y avait d’invités. Couchage, bâtons de rando, lampe frontale… Il est alors 19h30 - de quoi deviner aisément que la dure journée ne fait que commencer. Thierry nous fait comprendre que la liaison avec le monde réel allait être difficile : pas d’électricité, pas de réseau, inutile d’emmener les téléphones ! C'est mieux aussi pour la cohésion :)

 

Les opérations commencent par une course d’orientation de deux kilomètres à travers champs et bois pour trouver le chemin du lieu où nous irions passer la nuit dans nos sacs de couchage : la demeure d’un laitier qui nous avait préparé une fondue savoyarde (mais pas de quoi dormir). A 23h, le dîner est fini, au lit à la belle étoile donc ! Ou pas : on nous annonce une deuxième course d’orientation par équipes de six personnes, on nous donne une carte et un itinéraire : « Si vous voulez dormir, encordez-vous et let’s go ! » Une heure plus tard, nous arrivions à destination pour une nuit dans des conditions sommaires mais néanmoins chauffées. Le grand luxe.

 

Le réveil était prévu assez tard, à neuf heures, pour le petit déjeuner. Quelle ne fut pas notre étonnement quand quelqu’un frappa à la porte à six heures du matin. Activité surprise ? Non, c’est ADAMS qui nous rend visite ! Thierry avait prévenu l’UCI de notre escapade et leur avait communiqué des coordonnées GPS de nos lieux de vadrouille. Les contrôleurs, eux aussi, ont donc fait leur petite course d’orientation nocturne. Ils ont eu de la chance, notre palace était situé près d’une route. Nous nous sommes ainsi pliés au protocole, c’était comme si cela faisait partie des activités du stage ! La suite du programme ? Retour au point de départ après une chasse à la balise en course d'orientation, repas en mode « food truck » le midi, et rando pour se rendre dans un refuge en haut de la montagne (Plateau des Glières, haut lieu historique de la Savoie) où nous avons passé la nuit. Le concept, c’était que le temps d’une soirée, les coureurs soient aux petits oignons pour le staff et non plus l’inverse. Nous nous sommes répartis les tâches pour préparer une tartiflette géante, certains allant chercher des provisions cachées via des radars d’avalanche, d’autres épluchant les trente kilos de patate…

 

Au delà de toutes ces missions et moments enrichissants, le coin était superbe, entre le Lac d’Annecy, le Plateau des Glières… C’était une très bonne initiative, à refaire ! Après une ultime rando pédestre, nous avons pris le chemin du retour avec le bus qui allait nous conduire à Roissy. Le lendemain matin, cap sur le service course de Moussy-le-Vieux pour la rando, cette fois-ci à vélo, avec les supporters. Bravo à eux pour leur courage, une pluie glaciale était venue compliquer la donne. Mais tout le monde a pu se réchauffer avec la soirée annuelle du club des supporters FDJ. Avec en guest un sosie de Johnny qui a comblé Marc Madiot !

 

 

 

Commentaires  

#1 carl. 24-11-2015 22:11
Super d'avoir des nouvelles. Super aussi que vous vous éclatiez. Et près de chez moi :)
@+
Citer
#2 Florian 25-11-2015 14:48
Très bonne initiative ça a du être assez sympa à vivre !
J'imagine bien le jeu de piste des contrôleurs et a me fait assez rire :D !
(Même si je suppose que vous faire réveiller si tôt après une telle nuit n'a pas du être très agréable)

Bonne préparation et profite bien de ta petite fille :)
Citer
#3 Fagnon Rémi 22-12-2015 17:31
quel est ton programme pour les premieres courses de la saison,fais tu l'étoile de besseges et la classic sud ardeches
Citer
#4 Deniau Daniel 01-01-2016 10:14
Bonne et heureuse année 2016 Jérémy,et pour ta famille également,une grosse santé pour toi,car la saison commence,et va surement étre rude,mais réussie ou pas ,(la vie continue)
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----