01 septembre
L'arrière-saison affiche complet !

L'arrière-saison affiche complet !

Après deux semaines bien remplies, l'arrière-saison bat définitivement son plein puisque je vais enchaîner avec un déplacement au Canada pour Québec et Montréal. Avant de revenir... pour Plumelec ou pour Isbergues ?

 

Je sors d’un enchaînement Limousin-Poitou qui a lancé ma saison post-Tour de France. Au Limousin, notre équipe était jeune et devait tenter des choses. Au Poitou, la donne était différente : en présence d’Arnaud Démare, nous allions forcément axer notre course sur les sprints. Le point faible, c’était l’absence de son poisson-pilote Mickael Delage, tombé sur la Classique d’Hambourg. On a pas réussi à l’emmener comme il le fallait. Il faut dire que les emballages massifs étaient difficiles à négocier. Sur ces parcours assez plats, beaucoup de coureurs arrivaient frais et se mêlaient à la lutte pensant pouvoir faire un résultat.

 

Avec tant de clients attirés par la perspective d’un résultat, les sprints étaient également assez houleux avec beaucoup de vagues. Le matin du chrono, on a eu Yoann Offredo qui a chuté dans le dernier kilomètre. Le dernier jour, le vent se prêtait à essayer de former des bordures, on a roulé en ce sens et réussi à faire exploser le peloton mais ça s’est regroupé faute d’appui des autres équipes. Et à l’amorce du dernier tour, Arnaud est tombé à son tour. Chou blanc. Anthony Roux fait une place sur cet ultime sprint, après avoir fait top 10 sur le contre-la-montre. J’ai réussi moi aussi à faire un bon résultat dans l’exercice solitaire. Je suis septième, juste derrière lui, et huitième au général.

 

J’abordais ce chrono en pensant aux Championnats d’Europe de la discipline. Ce nouvel évènement disputé en France me fait envie. La sélection ne devrait pas tarder à tomber. Mais je n’y pense plus trop car à court terme je vais m’envoler au Canada pour les Grands Prix de Québec et Montréal. J’ai été retenu pour disputer ces deux courses très agréables. L’équipe FDJ a beaucoup de monde à l’infirmerie, il faut faire le job et s’adapter. Il y a encore quelques semaines de compétition pour bien finir l’année. La victoire d’Alexandre Geniez sur la Vuelta a donné le la. Au Poitou, on était quatre dans le top 20 : la qualité est là, les résultats en haut de tableau moins mais ça va venir. Arnaud Démare devrait vite retrouver ses automatismes et rassurer tout le monde. A titre personnel, il reste cette attente quant à une sélection ou non pour Plumelec, sinon ce sera Isbergues et ensuite la fin de saison en Italie.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----