18 mars
Paris-Nice 2013

Paris-Nice 2013

Mon retour sur chacun des étapes de cette édition 2013 de la course au soleil, marquée pour l'équipe FDJ par la victoire d'étape de Nacer Bouhanni.

 

Prologue Houilles Houilles 2,9kms

L’entrée en matière de ce Paris Nice est passée par un prologue extrêmement court et technique dans les rues de Houilles. Je termine 37ème à 8’’ de Gaudin.

1ère étape St Germain en Layes – Nemours 195kms

Aujourd’hui, nous avions misé sur une arrivée au sprint et à ce jeu, nous avions Nacer Bouhanni le champion de France en titre. J’ai donc participé à la poursuite à partir de la mi-course, derrière les trois échappés du jour. Et au final, après un formidable travail de toute l’équipe, Nacer a remporté l’étape et a pris la tête du classement général.

2ème étape Vimory Cérilly 200kms

L’objectif du jour consistait à défendre le maillot jaune de Nacer et par conséquent, le mieux était d'arriver au sprint pour une éventuelle nouvelle victoire. Le vent était très soutenu et défavorable : peu de candidats aux échappées. Malgré tout, trois coureurs ont tenté leur chance mais ceux sont ensuite relevés… après que j’ai entamé la poursuite avec Alexandre Geniez et maintenu l’écart à quatre minutes. Nous roulions donc au pas, vent de face, et quatre coureurs sont repartis. Là encore, maintien de l’écart à quatre minutes mais nous arrivions dans un passage délicat avec vingt kilomètres exposés au vent de côté : le rythme s’est donc haussé à nouveau car toutes les équipes remontaient sur le côté. Nous avons finalement assez vite rattrapé l’échappée. Et malheureusement, avant la jonction, Nacer a glissé dans un virage et a tapé la tête par terre, se cassant deux dents, une côte et s’ouvrant la lèvre... Il fut contraint à l’abandon. Dur de se remotiver après çà mais Yoann, William et Geoff ont tenté le coup dans le final. Face à Kittel, la tâche était difficile.

3ème étape Chatel-Guyon - Brioude 170km

La pluie nous a accompagné tout au long de cette étape. Des conditions éprouvantes et un final difficile avec une belle bosse à quinze bornes de l'arrivée. L'allure est allée crescendo pour rattraper les quatre échappées du jour au pied de la dernière difficulté. J'avais du mal à remonter dans le final et je me sentais vidé, je n'ai donc pas fait long feu sur les premières rampes. J'ai fini dans le grupetto à dix minutes de Talansky. Arnold reste dans le coup pour le classement général.

Brioude - Saint Vallier 200kms

Une magnifique étape escarpée, propice aux échappées avec un départ assez difficile. Je me suis jeté dans la bataille mais j'ai comme on dit, j'ai fait "boomerang": attaque, repris, lâché... Je suis rentré sur le peloton avec un groupe une fois que l'échappée a pris le large. Après, le tempo fut très soutenu et j'ai subi une bonne partie de la journée. A vingt kilomètres de l'arrivée, j'ai pris mon ticket pour le gruppetto. Encore une fois Arnold est devant et tant mieux, par contre Alex Geniez a abandonné, à bout de forces. Je prends mon mal en patience mais c'est difficile à vivre : je suis dans un état de forme mitigé où je subis tout le temps.

Chateauneuf du Pape - Montagne de Lure 180kms

Etape où les difficultés allaient crescendo jusqu'à finir au sommet d'un col de quatorze kilomètres. Les jambes allaient un peu mieux aujourd'hui au départ, mais je suis resté sagement au chaud. Le rythme s'intensifiait petit à petit et les descentes mouillées allongeaient le peloton. La fatigue musculaire s'est bien installée avant le dernier col et j'ai donc été lâché et j'ai monté à mon rythme la bosse. Arnold, esseulé, a fini 24e. Il était forcément déçu.

Samedi 220kms entre Manosque et Nice

Une longue étape : j'ai vite compris que ce serait un calvaire pour moi. A bloc dans la première bosse du jour au bout de cinq kilomètres...  Heureusement, je n'étais pas le seul ! Les choses se sont un peu calmées quand une échappée de onze coureurs, avec Arnold, a pris le large. Cependant les Sky ont assuré un bon tempo car Arnold était quand même menaçant au général... Et j'ai été éjecté à 80 km de l'arrivée, quand nous avons attaqué les cols de première catégorie. Je ne suis retrouvé dans un groupe de sept coureurs et nous avons rattrapé le gros gruppetto à deux kilomètres de l'arrivée... Belle victoire de Chavanel.

Dimanche Col d'Eze : 9,5kms contre la montre

Comme tous les chronos, j'ai effectué celui-là de mon mieux et je m'en suis bien sorti en terminant 26e, améliorant mon temps de l'an passé de deux secondes. C'est la seule note positive de ma semaine. Je manque de fraicheur pour pouvoir encaisser les à-coups du peloton ou attaquer, mais je suis encore capable de faire des efforts contre-la-montre. La semaine a donc été difficile pour moi moralement, mais je vais me reposer pour essayer de rebondir le plus haut possible !

Commentaires  

#1 Franck F. 22-03-2013 13:52
Accroche toi Jérémy ! La saison est longue et ton heure viendra. Bon courage pour ce week end corse.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

-----